SÉGOU VILLE CRÈATIVE

Projet Ségou Ville Créative
Sébougou (Ségou),
tel 00223 76 12 89 04 / 63 44 97 86
E-mail : segouvillecreative@gmail.com

Sur les chemins de Mungo Park 1795 – 1796 et 1805

Ségou, la ville ou le premier européen voyait le Niger.

(durée 2 jours)

Circuit : Sur les chemins de Mungo Park 1795 – 1796 et 1805 – Ségou, la ville ou le premier européen voyait le Niger.Mungo Park était le premier européen qui a vu le fleuve Niger à l’époque moderne. C’était à Ségou en Juillet 1795. En venant du nord il attendait trois jours à la rive gauche de Ségou. Le roi Monzon refusait son entrée dans la capitale royale, mais il lui aidait financièrement avec 250.000 cauris et lui donna un guide, qui l’accompagnait à Ké-Macina.

Mungo Park continuait à traverser Sansanding en Direction de Djénné, mais à Sibila, il réfléchissait profondément  sur sa situation et décida de retourner au Sénégal. Il continua sur Koulikoro, Bamako ; traversa les montagnes en direction ouest pour arriver à la côte du Sénégal en 1796.

Un deuxième voyage lui conduisit en Novembre 1805 dans la région de Ségou. A Sansanding le roi Monzon lui vendait deux pinasses pour continuer son chemin en direction de Tombouctou, Niger, Nigeria. Mais devant les portes de cette ville mystérieuse (pour les blancs) on ne lui donnait pas la permission d’entrer. Il continua, toujours en bateau, vers Gao, Niger, Nigeria pour découvrir l’embouchure vers Mars, Avril 1806 à Boursa (Nigeria).

Le Chemin vers Ségou au Kala,

ici Mungo Park voyait le fleuve Niger la première fois
Circuit : Sur les chemins de Mungo Park 1795 – 1796 et 1805 – Ségou, la ville ou le premier européen voyait le Niger.

Kalabougou, aujourd’hui et depuis des centenaires un village des femmes potières. Trois nuits et jours Mungo Park était l’hôte d’une femme ici.

Circuit : Sur les chemins de Mungo Park 1795 – 1796 et 1805 – Ségou, la ville ou le premier européen voyait le Niger.

Paysage près de Sansanding : troupeaux des peulhs,  pirogues des pêcheurs bozo
Circuit : Sur les chemins de Mungo Park 1795 – 1796 et 1805 – Ségou, la ville ou le premier européen voyait le Niger.

 

Circuit : Sur les chemins de Mungo Park 1795 – 1796 et 1805 – Ségou, la ville ou le premier européen voyait le Niger.

Réparation des pirogues, métier observé par Mungo Park

Circuit : Sur les chemins de Mungo Park 1795 – 1796 et 1805 – Ségou, la ville ou le premier européen voyait le Niger.

 

Circuit : Sur les chemins de Mungo Park 1795 – 1796 et 1805 – Ségou, la ville ou le premier européen voyait le Niger.

 

Barrage de Markala, construction coloniale, qui a économiquement changé cette région.
Circuit : Sur les chemins de Mungo Park 1795 – 1796 et 1805 – Ségou, la ville ou le premier européen voyait le Niger.

Pêcheurs
8.png

 

Aller: (Ségou) Kala, Kalabougou où il fut hébergé par Hana Koulibaly « Nangege » (dans sa maison à côté de la mosquée), Kaba, Sansanding, Sibila, Nyaro, Mion, Ké-Macina ou in emrpunta une pirogue en destination de Difarabé.

Retour: Mion, Sibila, Sansanding, Kaba, (Ségou) Souba, Kamalé, Sama, Doni, Sagni, Diaba, Gouangue, Kolimana, Niamina, Sirakorola, Koulikoro.

Organisation: Un guide professionnel vous accompagne pour faire ce circuit. Vous pouvez vous déplacer à pied, à cheval, à dos d’âne en charrette d’âne, sur moto ou en voiture. L’organisation sera faite selon vos souhaits. Le prix dépend de la composition du circuit et de sa durée. La dernière partie entre Ké-Macina et Ké-Sela, est un déplacement en pirogue. Selon la saison vous dormez sous tente, ou chez des habitants, munissez-vous d’une moustiquaire. A Ké-Macina il y a deux auberges très simples.